mardi 29 avril 2014

De la ventriculomégalie au baptême

Le 8 octobre 2013, un jour qui s'annonce comme les autres... à la seule différence que ce matin là nous avions rendez-vous avec notre bébé.

L'echo morpho...je l'attendais celle-ci, car ce qui m'intéressait le plus c'etait de savoir si le sexe de notre bébé allait être confirmé.

et oui depuis le troisième mois nous savions que c'était un garçon, un deuxième petit gars!

au fond de moi j'espèrais entendre du gynéco qu'il s'était trompé et que j'allais enfin pouvoir coudre des petites robes et des noeuds à gogo, enfin une garde-robe de fifille!

Le sexe est confirmé, il a bien un petit quelque chose qui dépasse entre les jambes!

Je regarde mon mari, il comprend ma petite déception, la petite fille ce ne sera pas pour aujourd'hui...la prochaine fois peut-être!

Comme on peut être difficile parfois...

J'avale ma salive et je me dis qu'il est hors de question que je reste sur cette frustration, mon petit garçon a le droit à ce que je m'émerveille devant lui et que je savoure cette écho comme je l'ai fait pour son frère.

Alors je le regarde sous toutes les coutures enfin d'après ce que j'arrive à en déchiffrer sur l'écran. Le gynéco ne s'attarde pas trop sur son visage mais passe repasse sur le cerveau et fait de nombreuses mesures.

Ca doit être normal...mais pour Maxence ce n'était pas aussi long...

" l'examen est bon, il y a une bonne activité du foetus, mais... il y a juste une ventriculomégalie unilatérale modérée isolée"

en gros une mesure d'un ventricule cerébral, donc du cerveau, qui dépasse la norme, légèrement, mais qui la dépasse quand même, sans autre symptôme inquiétant associé mais le risque est tout de même que l'enfant soit handicapé si la mesure augmente.

Notre cas va être présenté à un collège de docteurs, neurologues, neuro-pédiatres et gynécologues qui examineront chaque mois l'évolution du cerveau du bébé et nous indiqueront la marche à suivre.

Je pleure comme je n'ai jamais pleuré, mon mari a le regard perdu lui qui est si fort d'habitude...je sens qu'il attend de moi que je le rassure.

Le handicap je connais c'est mon métier en tant qu'éducatrice.

Il s'attend à ce que je lui dise que ce n'est rien du tout, mais je ne peux pas, je ne sais même pas moi-même à quoi m'attendre.

J'imagine le pire pour mon bébé, toutes les formes de handicap me passent par la tête.

Ce n'est pas possible, il doit y avoir une erreur, on était juste venu savoir si c'était un garçon ou une fille et si je m'arrêtais ou pas après l'écho faire la razzia de tissu rose.

On n'a rien fait de mal, on ne mérite pas ça...

Ma petite fille... je l'ai déjà oubliée, comment ai-je pu faire la difficile... espèce de capricieuse va! ton petit garçon est bien là dans ton ventre et il va avoir besoin de tout ton amour. 

Le gynéco nous laisse seuls, le temps que je me rhabille. On ne dit pas un mot... on tombe juste dans les bras l'un de l'autre et on se sert fort tout tremblants.

Le docteur nous dit qu'il y a des chances pour que notre bébé n'ait pas de handicap mais rien n'est sûr, il ne peut pas s'avancer, nous devons laisser le mois passer et nous verrons bien l'évolution.

Tout est flou, je sens bien qu'il ne veut pas trop en dire... simplement que nous allons nous voir tous les mois et qu'une IRM foetale du cerveau est prévu à 7 mois de grossesse.

Il me dit juste "vous verrez bien ce que vous ferez après l'IRM, pour l'instant il ne faut pas s'imaginer le pire, et simplement faire confiance à votre bébé". Il me conseille de voir un psy...c'est mauvais signe.

"On verra bien après l'IRM"... mais c'est de notre bébé dont on parle, celui que je sens bouger, celui pour qui nous avons imaginé tant de choses déjà, celui qui a déjà sa place dans la famille...mais c'est tout vu... je l'aime tant.

Je l'aime tant, mais j'ai un sentiment ephémère, peut être égoïste, mais naturel je crois, qui vient se mêler à tout ça, si seulement je n'étais pas tombée enceinte...

Nous sortons de l'hôpital tel des zombies. On envoie un message aux amis et à la famille comme pour chercher quelques branches auxquelles se raccrocher dans la noyade.

On appelle deux amis de longue date, Nico et A, nos gais lurons qui trouvent toujours les mots pour nous faire rire. On leur confie notre peine, notre peur...ils trouvent les mots et nous redonnent même le sourire, au moins pour quelques heures.

1 mois à patienter avant la prochaine écho... les journées sont très très longues. Patienter sans savoir à quoi s'attendre... quelle horreur! 

L'amour que j'avais pour mon mari devient encore plus fort, pour Maxence et ce bébé aussi d'ailleurs, comment ai-je pu deux minutes regretter ma grossesse?

Je prie, je prie, je prie, bizzarement pas vraiment pour éviter le handicap mais pour me donner la force de le supporter s'il devait arriver.

Ce bébé sera peut être différent, mais mon coeur de maman devient fougueux, je ne laisserai personne se moquer de lui ou lui faire du mal, il est comme il est, c'est tout. En tous cas il peut être certain de notre amour et c'est le plus important.

Nous n'avons pas mis tout le monde au courant, peur de déranger je crois, les autres ont aussi leur lot de soucis à gérer.

Nous avons été touchés au plus profond de notre coeur par les attentions de ceux qui ont été dans la confidence, un message, une discussion, un appel et c'était reparti,

nous avons découvert aussi en des personnes que nous ne connaissions depuis moins longtemps, des gens avec un coeur énorme, qui ont pris de nos nouvelles nous ont reboostés.

Les examens se sont enchaînés... la ventriculomégalie était stable et avait même tendance à diminuer au fil des échographies,

je suis allée voir la psy et bizzarement ça m'a fait du bien!

Notre Calixte est né en pleine forme, son gros poids, 4kg580, explique peut-être l'une des mesures inquiétantes de son cerveau. Son cerveau s'est peut être développé plus vite que prévu.

Je ne cache pas que les premiers jours je l'ai regardé longuement, cherchant à voir s'il était différent, s'il faisait comme son frère, et puis je me suis rappelé la phrase du gynéco "faites confiance à votre bébé". Il avait raison.

C'est vrai, Calixte sait que tout va bien pour lui, qu'il est en pleine forme, je le sens dans son regard, il est si paisible, si rassurant. 

Alors je l'attendais ce baptême depuis des semaines afin de remercier le Ciel et consacrer notre petit à la Vierge,

nous avons attendu le retour de mission de son parrain marin, Nico le gai luron, qui nous avait redonné le sourire le soir de cette écho.

Notre petit a de merveilleux parrain-marraine Nico et A.

Une journée magnifique, j'ai vu ton papa fière de toi et mon coeur de maman a vibré et s'est rappelé ces épreuves qui n'ont au final été que bénéfiques.

Et puis deux garçons c'est juste le bonheur!!

Nous t'aimons tant Calixte

 

bapteme calixte 13

bapteme calixte 6

bapteme calixte 14

bapteme calixte 15

bapteme calixte 16

 

bapteme calixte11

calixte et maxence

cupcakebonnet bapteme

robe de bapteme 1

médaille de bapteme

robe de bapteme

sachet de bapteme

stickers

 DSC00709

Robe de baptême Jolis Biais

stickers et appliqués à retrouver prochainement en boutique 

 

Posté par jolis biais à 07:55 - - Commentaires [63] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


mercredi 9 avril 2014

♥ Notre faire-part ♥

    

Pour le faire-part de naissance de notre garçon je souhaitais quelque chose à la fois classique dans le texte et original dans la photo,

plusieurs photos trouvées sur internet m'ont inspirée alors je me suis lancée dans le shooting de notre petit Calixte

 

♥♥♥

 

 

fairepart calixte1

 

♥♥♥

Posté par jolis biais à 07:55 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 12 février 2014

Notre merveille

Calixte

calixte

DSC08100

DSC08118

 

Posté par jolis biais à 07:50 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 6 février 2014

Une nouvelle vie à quatre

Deux garçons

Maxence & Calixte

Mes bébés

Le bonheur

Une nouvelle vie à quatre

Mon coeur de maman qui a doublé de volume et qui explose d'amour

chausson en cuir bébé

Posté par jolis biais à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 3 septembre 2013

Sa première rentrée...

Aujourd'hui pas de couture à vous présenter mais simplement une grande étape de la vie de mon petit garçon, sa "rentrée"!!

enfin pas tout à fait mais plutôt sa présentation à la maîtresse,

car pas question qu'il y aille tout de suite il est encore bien trop petit à mon goût,

mais si je souhaitais le mettre quelques matinées en 2014, il devait

 faire comme tout le monde, faire sa rentrée aujourd'hui!

 

j'ai été informée de cette organisation hier, autant dire que c'était un peu précipité mais il n'a pas eu l'air d'être trop perturbé, il était plutôt

content d'ailleurs,

c'est plutôt moi et mon coeur de maman qui ont été chamboulés !


 un shooting photo s'imposait tout de même ce matin!

 

 

 DSC05567

 

DSC05556

DSC05560

 

DSC05573

DSC05582

Posté par jolis biais à 12:49 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :


 
Page d'accueil